L'article

La fin du mariage?

La fin du mariage?
 
25.08.14 - L’institution du mariage est-elle condamnée? La modernisation du Droit de la famille l’a fait craindre à certains. Des experts démêlent le vrai du faux.
La révision du droit matrimonial et de la famille en Suisse a fait couler beaucoup d’encre, notamment suite aux propositions de la juriste Ingeborg Schwenzer, mandatée par le Département Fédéral de Justice et Police (DFJP). Pourtant, «ce débat est surchargé d’émotions dont il faut se détacher pour bien réfléchir. Il ne s’agit pas du tout d’abolir le mariage», explique Christiana Fountoulakis, docteur en droit proche du dossier. Contrairement à une présumée fin du mariage, c’est «la suppression de l’obligation du mariage civil» que propose Ingeborg Schwenzer dans son avis de droit.

Si la juriste ne cache pas son indifférence pour le mariage, qu’elle semble considérer comme inutile, supprimer cette institution ne fait toutefois pas (encore?) partie de ses propositions. Christiana Fountoulakis explique que cette disposition viserait par exemple à donner aux époux le libre choix de la forme de leur union: civile ou religieuse. Il s’agirait donc «d’étendre les effets juridiques au mariage à l’église». Pour Paul Marsh, directeur de Ressources pour la Famille, pouvoir ainsi se marier à l’Eglise tout en le devenant civilement représenterait une évolution très positive.

Toutes les unions égales
Ingeborg Schwenzer propose par ailleurs la mise sur pied d’égalité de toutes les formes d’unions, c’est-à-dire d’accorder les mêmes protections juridiques, par exemple en cas de séparation, à un couple de concubins qu’à un couple marié. «Le droit matrimonial a pour but de protéger le faible, en fonction de l’investissement mis dans le mariage.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x