Skip to content

Il voit Dieu à l’œuvre dans ses champs

Jeune arboriculteur bio français, Thomas Burger est convaincu que Dieu se révèle dans sa vie à travers son activité rurale. Et il s’en sert de témoignage. Portrait.
Charlotte Moulin

Pour Thomas Burger, arboriculteur bio dans le nord de l’Alsace, «l’entreprise est un terrain missionnaire». Co-gérant avec son frère Benjamin Burger de l’entreprise familiale la Ferme Burger à Steinseltz, ce jeune trentenaire célibataire affirme: «Je suis en relation avec mes employés, mes clients, mes fournisseurs, mes collègues, les élus locaux… et le Seigneur me demande d’être son témoin dans cette sphère de la société.»
Evangéliste et témoin en toute occasion, Thomas Burger considère qu’il fait partie d’une «armée connectée au Ciel avec les pieds sur terre». «Par mon travail», ajoute t-il, «Dieu permet des rencontres, attire des gens à lui et se glorifie par ce que nous faisons de l’intelligence et de la créativité qu’il nous a données».

Dieu s’est révélé à lui

Publicité

«Aujourd’hui je suis un guerrier pour Christ. “Ce n’est plus moi qui vit mais c’est Christ qui vit en moi (Gal. 2, 20)”», témoigne Thomas Burger. Pourtant cela n’a pas toujours été le cas. Né dans une famille chrétienne, ce fils d’agriculteur est d’une extrême timidité et rempli de crainte jusqu’au passage à l’âge adulte. Dieu se révèle personnellement à lui lorsqu’il a vingt-deux ans et commence alors à transformer son caractère et à lui donner de l’assurance. «Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sage, Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes» (1 Cor. 1, 27), constate-t-il.

Gérer une entreprise selon Dieu

Récemment, il a suivi une formation pour entrepreneurs chrétiens avec la Chambre de commerce chrétienne internationale (ICCC). «Pour certaines personnes», observe Thomas Burger, «l’entreprise n’a pour vocation que de créer de la richesse afin de bénir les œuvres chrétiennes. Mais non, ce n’est pas le cœur de Dieu pour l’entreprise». Dans son métier, il souligne les défis nombreux et le quotidien «pas toujours facile», mais expérimente que «le Seigneur nous apprend petit à petit à gérer l’entreprise selon son cœur». Egalement membre de Chrétien témoins dans le monde (CTM), il a la conviction que Dieu se révèle pleinement dans ses activités rurales. «L’entreprise est un lieu où Dieu fait des miracles», affirme-t-il. Il voit en effet directement l’ouvrage de Dieu sur ce qui deviendra la nourriture de centaines de personnes. Les boutons floraux qui ont résisté de façon surnaturelle à de dangereuses gelées au printemps, la pluie qui tombe d’un coup pendant une sécheresse en 2018: «Il a plu pendant une heure, puis l’orage a littéralement fait demi-tour pour arroser l’autre face des arbres pendant une heure de plus!» explique Thomas Burger, entre autres exemples d’interventions divines.
«Aujourd’hui je crois que Dieu m’appelle à partager mon témoignage, à participer à l’encouragement et la formation d’une armée de Dieu qui se lève. J’ai un feu qui brûle en moi et je dois le partager», conclut l’arboriculteur.

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Décembre 2021

Thèmes liés:

«Dieu se lève et la tempête s’apaise»

Pasteur en Suisse, Thierry Cuny est à l’initiative des KidsGames Afrique. Animateur social avant de se former en théologie, il utilise son double parcours et son sens du contact pour annoncer l’Evangile aux jeunes. Entretien.

Publicité