Skip to content

Quand l’individu devient Eglise…

Une réunion de prière en ligne pendant la pandémie
© iStock
Durant les confinements, les Eglises ont dû s’adapter et faire preuve de créativité pour poursuivre leur mission. Témoignages.
David Métreau

Mohamed, 58 ans

Mohamed
© DRMohamed

Publicité

J’ai au fond de mon cœur le souhait qu’il y ait tous les jours des réunions à l’Eglise; plus de réunions de prière, comme dans certains pays du Sud comme le Brésil. Cela peut paraître extrémiste, mais j’aime cette dimension communautaire et les échanges quotidiens ou presque, autour de la Bible. En réponse à la crise sanitaire, mon Eglise s’est adaptée et a proposé des réunions par Zoom. Etonnamment deux à trois fois plus de personnes ont pu participer, alors qu’auparavant, lorsque nous étions encore en présentiel, il y avait parfois uniquement le pasteur, mon épouse et moi. Les gens avaient-ils la flemme de venir?

Dossier: Eglise post-covid

La pandémie a chamboulé le rapport des chrétiens à l’Eglise. Les lieux de culte ne se remplissent plus autant qu’avant et les célébrations par écran sont devenues des habitudes qui après le frémissement des débuts, finissent par lasser. Enquête à l’heure d’un début de retour à la normale.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Les locaux du SEA vandalisés

La Marche pour la Vie prise pour cible

Les locaux de l’Alliance évangélique suisse (SEA), faîtière des évangéliques alémaniques à Zurich, ont été vandalisés avec des jets de peinture dans la nuit du 15 au 16 septembre (photos). Et la nuit suivante...

Publicité