Skip to content

Genève : L’interdiction de culte était illégale

Le médecin Samuel Sommaruga (photo) avait contesté en justice avec d’autres personnes dont il est le porte-parole, cette interdiction / ADF
© Le médecin Samuel Sommaruga (photo) avait contesté en justice avec d’autres personnes dont il est le porte-parole, cette interdiction / ADF
L’interdiction des cultes en 2020 dans le canton de Genève était illégale. C’est ce qu’a reconnu la Chambre constitutionnelle de Genève dans un arrêt rendu le 6 mai.

L’interdiction des cultes en 2020 dans le canton de Genève était illégale. C’est ce qu’a reconnu la Chambre constitutionnelle de Genève dans un arrêt rendu le 6 mai. Cette interdiction avait été mise en place par le Conseil d’Etat pour lutter contre la propagation du coronavirus. Ainsi, jusqu’à la fin de novembre 2020, tout service ou événement religieux était strictement interdit dans le canton de Genève. A l’exception des mariages et des funérailles en petit comité.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Les locaux du SEA vandalisés

La Marche pour la Vie prise pour cible

Les locaux de l’Alliance évangélique suisse (SEA), faîtière des évangéliques alémaniques à Zurich, ont été vandalisés avec des jets de peinture dans la nuit du 15 au 16 septembre (photos). Et la nuit suivante...

Publicité