Skip to content

Motivé par son amour pour l’Eglise persécutée

Témoin de vies transformées par Dieu depuis son enfance, Philippe Fonjallaz a fait de la lutte pour les libertés religieuses un engagement quotidien. Directeur de l’ONG Portes Ouvertes Suisse depuis 2017, il est aussi à la tête du groupe de travail pour la liberté religieuse (AGR) de l’Alliance évangélique suisse (SEA) depuis le début de l’année. Entretien.
David Métreau

Quelle a été votre première rencontre avec Dieu?

Mes parents étaient actifs à la Croix-Bleue et dans leur paroisse réformée. Ils vivaient leur foi de façon concrète, soutenant des personnes dépendantes de l’alcool et témoignant que Dieu peut changer les vies. J’ai donc grandi dans un contexte où j’ai non seulement entendu parler de Dieu, mais j’ai également pu voir la foi en action. Par la suite, j’ai vécu un cheminement jalonné de personnes qui m’ont fait grandir dans ma relation avec Dieu, que ce soit au culte de l’enfance ou encore aux camps de la Ligue pour la Lecture de la Bible (LLB). Mon engagement dans le groupe de jeunes paroissial a été déterminant. J’ai alors vraiment fait le choix de suivre Jésus, grâce aux témoignages et aux enseignements reçus. Les camps d’évangélisation m’ont amené à ancrer ma foi dans ma vie personnelle.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Richmond Wandera

«Je volais pour survivre»

Après une enfance passée dans la pauvreté extrême en Ouganda, Richmond Wandera est aujourd’hui titulaire de deux doctorats et à la tête d’un ministère international. Il appelle les chrétiens à une action concrète et imminente.…

Paris pour terre de mission

Pierre et Olivier et les équipes de Tous pour Christ arpentent les places de Paris pour partager l’Evangile, aimer les gens et faire des disciples de Jésus-Christ. Portrait.

Publicité