Skip to content

Vivement 2033!

L’année 2033 s’annonce enthousiasmante pour qui s’intéresse à la mission et à l’annonce de l’Evangile aux nations et à Jésus. 2033 correspond aux 2000 ans de la résurrection du Christ. L'édito de la rédaction
David Métreau

L’année 2033 s’annonce enthousiasmante pour qui s’intéresse à la mission et à l’annonce de l’Evangile aux nations et à Jésus. 2033 correspond aux 2000 ans de la résurrection du Christ. La date est approximative, à cause de l’erreur de calcul d’un moine du cinquième siècle, Denys le Petit. Elle reste cependant hautement symbolique. Cette année-là, Pâques fera l’objet d’un grand rassemblement, organisé par le mouvement Jesus Celebration 2033 (JC2033). Mais les festivités ne s’arrêteront pas là, car après Pâques vient l’Ascension de Jésus, puis la Pentecôte.

C’est pour cet autre anniversaire - les 2000 ans de l’effusion du Saint-Esprit sur les Apôtres et leur envoi missionnaire à travers le monde - que dix agences mondiales de traduction de la Bible travaillent d’arrache-pied. Réunies au sein de l’alliance illumiNations, ces organisations de traduction se sont fixé pour objectif de rendre la Bible disponible - au moins en partie - dans toutes les langues du monde pour cette Pentecôte 2033.

Publicité

2000 langues n’ont encore aucune traduction de la Bible


Après JC2033, que les organisateurs annoncent comme la plus grande célébration de toute l’Histoire, illumiNations se lance dans la plus grande campagne de traduction de la Bible jamais lancée. Un travail colossal attend les traducteurs car parmi les 7360 langues parlées dans le monde, plus de 2000 d’entre elles n’ont encore aucune traduction. Les traducteurs espèrent garantir à 95% de la population mondiale un accès à une Bible complète, à 99,96% des habitants un accès au Nouveau Testament et à 100% de la population un accès à une partie des Ecritures d’ici douze ans. «Nous pensons que 2033 sera une année importante dans la vie de l’Eglise», souligne l’un des organisateurs.


Ces deux défis extrêmement ambitieux ne peuvent que rendre joyeux, surtout en cette période de pandémie. Des projets unissant des milliers de chrétiens peuvent en effet être planifiés au-delà du brouillard ambiant à court terme. D’ailleurs il est important de rappeler que malgré les perturbations causées par le Covid-19, en toute discrétion et par un travail méticuleux et persévérant, les Ecritures ont été traduites pour la première fois dans 46 langues en 2020. Ce sera en moyenne trois fois plus chaque année si les objectifs ambitieux sont atteints.

David Métreau, rédacteur en chef

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Mai 2021

Thèmes liés:
Mai 2017 - Un Irakien marche dans les décombres de l'église Saint-Ephraïm, une église syriaque orthodoxe de Mossoul, très endommagée, des mois après que cette partie de Mossoul a été reprise à l'Etat islamique.

Pourquoi sommes-nous abandonnés?

Edito. Pâques a un lien évident avec le martyre et la persécution. Curieusement, on utilise rarement ce dernier mot pour qualifier la Passion de Jésus. Il a pourtant bel et bien été persécuté par ses…

Publicité