Skip to content

Le numérique, palliatif de la solitude?

Solitude devant son ordinateur
© iStock
Le sentiment de solitude est en hausse. Si le numérique apparaît comme l’un des meilleurs palliatifs, il ne se vit pas sans d’autres perspectives.

Contrairement aux idées reçues, les 18-24 ans sont les plus nombreux à exprimer un sentiment de solitude. C’est le cas pour 27% d’entre eux, d’après une récente enquête Ifop. L’apparition massive du hashtag #étudiantsfantômes le confirme: «Certains nous confient ne plus se sentir motivés à travailler ou à continuer leurs études», explique Emilie Deboos, responsable de la communication de Jeunesse pour Christ France (JPC).

En petit groupe

Publicité

Dossier: La solitude

La crise du Coronavirus ne dévoile rien, elle ne fait que renforcer le sentiment de solitude que de nombreuses personnes subissent déjà. Le besoin d’interactions sociales est inhérent à la santé, et la pandémie en est la preuve. Explications.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Une femme ingénieure sur un chantier

Le changement est porteur de vie

Kathleen, Tatiana et Benjamin sont passés par un ou plusieurs changements professionnels. Adaptation et remise à niveau ont été de mise. Pour le meilleur. Témoignages.

Publicité