Skip to content

Ouvrir un café en 2020, un pari fou!

Le café Alfred aurait pu ne jamais voir le jour. Lancé au début de la pandémie, le projet profite d’une large mobilisation de soutiens et donateurs. Preuve que la solidarité ne connaît pas la crise.
© DR
Le café Alfred aurait pu ne jamais voir le jour. Lancé au début de la pandémie, le projet profite d’une large mobilisation de soutiens et donateurs. Preuve que la solidarité ne connaît pas la crise.

Situé au 13 rue Vernier à Nice, le café Alfred a ouvert ses portes le 3 octobre dernier au cœur de l’église évangélique baptiste vieille de 120 ans d’existence. Converti en partie en café-atelier solidaire, l’espace porte le prénom du pasteur fondateur de la construction de ce temple protestant inauguré en 1910, Alfred Long, qui fut à l’initiative des premières actions de solidarité de l’Eglise. Depuis vingt ans, l’Eglise travaille à créer des ponts avec le quartier par le biais d’actions sociales engagées avec l’Association Baptiste pour l’Entraide et la Jeunesse (ABEJ). Mais les équipes arrivées à bout de souffle ont trouvé un relais par un noyau de sept bénévoles porté par Peggy Linkowski, bien décidés à renouveler la vision. Après dix-huit mois de réflexions, le lancement d’un café-atelier de 150 mètres carrés implanté au sein d’un des bâtiments de l’église est décidé.

Lâcher prise

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité