Skip to content

Les animateurs s’adaptent et sont créatifs

Covid-19 oblige, le format traditionnel des camps et activités de vacances s’est réduit comme peau de chagrin. Sur la brèche, les acteurs associatifs ont fait preuve d’initiatives pour servir jeunes et familles très en demande.
© iStock
Covid-19 oblige, le format traditionnel des camps et activités de vacances s’est réduit comme peau de chagrin. Sur la brèche, les acteurs associatifs ont fait preuve d’initiatives pour servir jeunes et familles très en demande

Les camps sont à l’arrêt mais les équipes continuent de chercher des solutions alternatives à court et moyen terme. Malgré l’incertitude, les parents témoignent de leur fidélité et du souhait d’envoyer leurs enfants profiter de camps d’été, à tel point que certaines associations affichent déjà complet. En attendant le retour à la normale, elles se dirigent vers de nouvelles options de vacances «spéciales Covid» déployées par les acteurs de terrain. «En Suisse romande, nous avons choisi de convertir nos séjours de ski en février en camps de jour auxquels les enfants pouvaient participer à la journée», explique Isaline Coudrain-Rothacher, la directrice adjointe de la Ligue pour la lecture de la Bible (LLB).

Une formule à la carte était proposée sur cinq jours, au prix de cinquante francs suisses par journée d’activités. «On réfléchit déjà à l’organisation des mois prochains afin d’éviter aux parents d’effectuer les trajets tous les jours jusqu’au lieu-même des activités.» L’équipe espère adapter l’offre à une vingtaine de camps cet été.

Publicité

Dossier: Vacances 2021

Pour bien préparer vos vacances 2021, la rédaction vous propose une série d’articles ainsi qu’une sélection de plus de 1300 séjours protestants, à découvrir dans ce supplément et sur vacances-chretiennes.com.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité