Skip to content

Droit de vote des femmes: que disaient les Eglises?

Premier vote ouvert aux femmes dans le canton de Zurich, en 1964. Le scrutin portait sur une question religieuse4 ; les femmes ont obtenu le droit de vote en novembre 1970 dans le canton de Zurich.
© Jules Vogt / Wikimedia / CC BY-SA 4.0
A l’occasion du cinquantième anniversaire du vote des femmes en Suisse, un retour sur les débats et positions des Eglises de l’époque.
Joëlle Misson

Le 7 février dernier, les Suisses ont commémoré les cinquante ans du droit de vote et d’éligibilité accordé aux femmes au niveau fédéral. En ce qui concerne les milieux ecclésiaux de l’époque, il ne semble pas y avoir de déclaration de prise de position officielle des Eglises protestantes sur la votation du 7 février 1971, selon Olivier Bauer, professeur de théologie pratique: «Dans les Eglises réformées et libres, le droit de vote des femmes était acquis depuis longtemps au sein de leurs institutions. Ceci laisse penser que le droit de vote politique des femmes était une évidence, et qu’il y avait à cet égard une acceptation déjà bien répandue dans ces Eglises.»

En effet, au sein de leurs institutions, l’Armée du Salut, puis les Eglises libres des cantons de Vaud et Genève ont été les premières à accorder le droit de vote aux femmes, à la fin du 19e siècle. Puis, au début du 20e siècle, les Eglises nationales leur emboîtent le pas les unes après les autres.

Publicité

Engagement des femmes protestantes

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité