Skip to content

Pensée forte

Jordan Peterson, professeur et psychologue clinicien canadien
© Gage Skidmore / CC BY-SA 3.0
«Je suis étonné de ma propre croyance et je ne la comprends pas. Dans un certain sens, je crois qu’elle est indéniable», déclare Jordan Peterson.

«La différence – et C.S. Lewis l’a également soulignée – entre ces dieux mythologiques et le Christ est qu’il y a une représentation historique de son existence. Vous pouvez débattre de la question de savoir si c’est authentique ou non, mais il y a un sentiment que ce débat n’a pas d’importance parce qu’il y a encore un récit historique.

Donc, ce que vous avez dans la figure du Christ, c’est une personne réelle qui a réellement vécu, plus un mythe et, dans un certain sens, le Christ est l’union de ces deux choses. Le problème est que j’y crois probablement. Mais je suis étonné de ma propre croyance et je ne la comprends pas. Dans un certain sens, je crois qu’elle est indéniable. Parce que j’ai vu le monde objectif et le monde narratif se toucher.»

Publicité

Jordan Peterson, professeur et psychologue clinicien canadien
le 1er mars sur YouTube, The Jordan B. Peterson podcast

Thèmes liés:
Un article du quotidien Le Monde racontant l'attentat manqué du 19 juin 2017, sur l’avenue des Champs-Elysées

Pourquoi elles, mais pas les autres?

Le procès historique des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis s’est ouvert le 8 septembre pour une durée de neuf mois. David Métreau se souvient de cette période troublée qui endeuillé la…

Publicité