Skip to content

A 78 et 80 ans, ils découvrent la foi

Josiane et Christian Hamelin Renou prouvent aux plus sceptiques qu’il n’y a pas d’âge pour retrouver la jeunesse et rencontrer Dieu. A 78 et 80 ans, ce couple vit une seconde naissance et persévère grâce à Dieu.
© DR
Josiane et Christian Hamelin Renou prouvent aux plus sceptiques qu’il n’y a pas d’âge pour retrouver la jeunesse et rencontrer Dieu. A 78 et 80 ans, ce couple vit une seconde naissance et persévère grâce à Dieu.

«J’étais en dépression depuis 1985 jusqu’à ce que nous participions tous les deux à des activités pour personnes âgées proposées par les Térébinthes, une maison de retraite (home) pour personnes âgées chrétien. Au fil des rencontres et des cultes, nous avons retrouvé le chemin de la foi», témoigne Josiane Hamelin, encore émue. C’était il y a seulement deux ans. Le couple habite la petite ville de Parigné-l’Evêque dans la Sarthe en France. Josiane et Christian Hamelin n’avaient pas entendu parler des Térébinthes pourtant situé à quelques kilomètres de chez eux jusqu’à cette coupure de presse dans le journal local où le couple d’octogénaires prend connaissance de la mise en place de nouvelles réunions pour seniors isolés. Chargés de soucis médicaux et familiaux, Josiane Hamelin et son mari saisissent cette occasion pour s’ouvrir sur l’extérieur.

La joie de rencontrer Jésus

Publicité

«Notre vie a littéralement changé quand nous avons commencé à participer à ces activités», confie Josiane Hamelin. Là-bas, le couple est sensible à l’accueil des bénévoles et à la qualité des temps de retrouvailles autour de repas mensuels conviviaux. Ils rencontrent de nouvelles personnes dont des pasteurs lors d’animations et finissent par être touchés par le message de l’Evangile.

Ils demanderont le baptême quelques mois plus tard. Tous les deux élevés dans des familles catholiques très croyantes, le couple s’est uni en 2006 en quatrième noces autour des mêmes valeurs

chrétiennes. Mais s’ils s’étaient peu à peu éloignés de l’Eglise, les conjoints assurent n’avoir jamais abandonné la foi. Culte après culte, ils seront rapidement gagnés par l’appel de Jésus- Christ. «Dès le premier jour, nous avons senti que Dieu était là. On n’en revenait pas nous-même d’avoir été touchés! C’était la joie dans notre foyer», partagent Josiane et Christian Hamelin.

Une seconde jeunesse

Depuis, le couple nourrit des relations suivies avec les Térébinthes, lieu emblématique de leur conversion en 2019. Ils étaient d’ailleurs loin d’imaginer les bénédictions inattendues qui découleraient de cette nouvelle connexion: une fraîcheur de vie mais aussi de nouveaux talents. Josiane et Christian Hamelin participent ainsi à de multiples sorties et activités gratuites: cours de gym, spectacles, visite du Sénat, c’est un esprit de jeunesse qui ragaillardit leurs années de retraite parsemées d’épreuves. «J’ai même fait de l’équithérapie, moi qui n’étais jamais montée à cheval», raconte la retraitée. «Autant vous dire que ça m’a aussi aidée à sortir de la dépression! A mes côtés, une dame de 97 ans à l’époque montait aussi comme une jeune fille. Mon mari a quant à lui profité de vols en planeur.»

Enfin, le quotidien de ce couple s’est vu transformé par des cours d’informatique. Une aubaine alors qu’un confinement s’imposait quelques mois plus tard. «Nous avons profité d’une initiation à Internet pendant dix-huit mois. Nous allions dans un lycée avec des étudiants. Nous avons appris à faire des recherches et à utiliser des applications pratiques du quotidien. Je n’aurais jamais pensé que, confinés, cela pourrait aussi nous servir à autre chose: nourrir notre foi! Le numérique nous a aidés à mieux supporter le confinement.»

Soutenus et entourés

Si le couple vit les premiers mois de 2020 sans inquiétude, c’est grâce aux cultes suivis en ligne. Les bénévoles de l’établissement chrétien des Térébinthes leur ont aussi remonté le moral. «Ils ont été à notre écoute et quand nous rencontrons une difficulté, il y a toujours quelqu’un pour nous aider. Et le plus important pour nous, c’est de savoir que nous sommes soutenus dans la prière», ajoute-t-elle.

Un soutien qui participe à la vie transformée de ces retraités à nouveau isolés par les récentes restrictions sanitaires. A près de 80 ans, le couple sort beaucoup moins et vit difficilement cet isolement contraint.

Aujourd’hui, Josiane Hamelin et son mari nourrissent leur vie spirituelle en regardant trois à quatre vidéos d’enseignements chrétiens par jour. «On lit beaucoup la Bible, les Psaumes 23 et 90 notamment et on suit même des cultes diffusés au Québec! On va vers des temps difficiles, mais Dieu est là dans l’épreuve. Nous n’oublions pas ses bénédictions. Nous réalisons à quel point Dieu nous a aidés dans notre vie. Il était là même lorsqu’on ne le voyait pas. Aujourd’hui, notre foi fait son chemin et on est plus unis qu’on ne l’a jamais été grâce à elle.»

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui Mars 2021

Thèmes liés:
Anne Schweitzer

Dieu se manifeste aussi dans la faiblesse

Anne Schweitzer est engagée à temps plein comme permanente avec Agapé France. Impliquée avec l’association Compagnons de Route, le pôle lyonnais de la Fédération protestante de France (FPF) et l’association Elan qui œuvre auprès de…

Timothée Joset

Dieu est à l’œuvre parmi les GBEU

Œuvrant avec les Groupes bibliques des Ecoles et Universités (GBEU) depuis 2016, Timothée Joset est notamment coordinateur pour la région Berne-Jura-Neuchâtel. Il est aussi l’auteur du petit ouvrage «Dieu, mes études et moi» (éd. Farel/GBU).…

Publicité