Skip to content

Peut-on défendre la liberté et l’interdiction de la burqa?

Trois femmes portant le niqab
© iStock
Le 7 mars, le peuple suisse est invité à se prononcer sur l’interdiction de se dissimuler le visage. Un enjeu qui relance le débat de la liberté religieuse... ou celui de la dignité humaine?
David Métreau

Le peuple suisse est appelé à se prononcer le 7 mars sur l’initiative «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage», souvent présentée comme anti-burqa. Pour les partisans de l’initiative, dont les affinités politiques ou philosophiques dépassent largement l’UDC et la droite populiste, interdire le voile intégral n’est pas incompatible avec la défense de la liberté religieuse.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité