Skip to content

Covid : les EMS chrétiens plient mais ne cèdent pas

Photo symbole : une jeune femme visitant sa grand mère dans un EMS
© iStock
C’est bien connu, les aînés représentent la catégorie la plus à risque face au Coronavirus. Comment les institutions chrétiennes accueillant des seniors font-elles face à la crise sanitaire? Le point avec l’Armée du Salut (AdS) et le Relais, une fondation adventiste.
Sandrine Roulet

L es trois établissements médico-sociaux de l’Armée du Salut dénombrent peu de décès parmi leurs résidents et plusieurs ont été guéris du Covid. Lors de la première vague, ce sont surtout les soignants qui ont été impactés par le virus, jusqu’à 40% du personnel, à Genève notamment.

«L’EMS genevois a pu compter sur son réseau interne et externe pour recruter des soignants, et des bénévoles sont venus servir les repas», relate Agnès Wahli, directrice des Institutions sociales de l’AdS en Suisse romande. Alors que l’EMS de la Tour-de-Peilz a été très peu impacté, la deuxième vague a progressé du côté de Neuchâtel: «L’établissement a pu s’organiser grâce à la solidarité des soignants et avec le soutien du personnel administratif, qui n’a pas hésité à venir en renfort pour apporter les repas en chambre», partage encore Agnès Wahli. Tout en soulignant aussi l’appui des différentes Taskforce cantonales et faîtières des EMS.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité