Skip to content

Pendant ce temps, la terre tourne

Mosquée El Jedid à Alger
© Mosquée El Jedid à Alger - M.Torres / iStock
En France, les protestants affichent leurs craintes face au projet de loi «sécurité globale», le Maroc normalise ses relations diplomatiques avec Israël, les Eglises en Algérie toujours fermées... L'actualité en bref.

100 protestants, pasteurs et membres de différentes Eglises de France ont signé une tribune le 2 décembre intitulée «Le courage des libertés». Une déclaration engagée, initiée par Joël Dahan et ses collègues de la pastorale de Dordogne, pour revendiquer publiquement leurs désaccords et craintes face au projet de loi de «sécurité globale». «Au nom de la lutte contre l’islamisme et le terrorisme, nous avons peur des répercussions, notamment pour nos associations partenaires», précisent-ils. «Nous craignons aussi les dégâts collatéraux sur les libertés religieuses.» Ils invitent les autorités à avoir «le courage de répondre à la violence et aux peurs sans renoncer aux libertés qui fondent une démocratie.»

Sans surprise, Esaïe 41, 10 est le verset le plus recherché en 2020, d’après l’application de lecture de la Bible Youversion. En 2018 déjà, «N’aie pas peur, car je suis avec toi» arrivait premier parmi les versets évoquant la peur, la guérison ou la justice consultés cette année-là par 600 millions de personnes.
Les recherches de passages bibliques ont connu une hausse de 80%, alors que la crise a accru les sentiments d’insécurité et d’incertitude. Bobby Grunewald, fondateur de YouVersion se réjouit néanmoins que «dans toutes les difficultés, les gens continuent à chercher Dieu et se tournent vers la Bible pour trouver force, paix et espérance».

Publicité

Le Maroc normalise ses relations avec Israël

Le 10 décembre, le Maroc est devenu le quatrième pays arabe à normaliser ses relations diplomatiques avec Israël. Avec pour contre-partie la reconnaissance de la souveraineté de Rabat sur le Sahara occidental par les Américains.
Mais à cette décision s’adjoint une première dans le monde arabe: l’histoire et la culture de la communauté juive seront bientôt enseignées aux élèves. «Permettre aux élèves marocains de connaître la totalité de leur histoire de tolérance, y compris le philosémitisme marocain, est un vaccin contre l’extrémisme», ont déclaré des associations juives.

Gilbert Léonian, le président de la Fédération des Eglises évangéliques arméniennes d’Europe, et pasteur francilien, révèle que leurs quartiers sont menacés par les diasporas turques et azerbaïdjanaises «alors qu’il lutte pour y maintenir l’amour chrétien», révèle-t-il à Christianity Today. La diaspora arménienne s’est particulièrement mobilisée pour soutenir le Haut-Karabakh, que les Arméniens appellent l’Artsakh, jusqu’à engager en France, un vote symbolique du Sénat dans le cadre d’un projet de résolution non contraignante reconnaissant l’indépendance de l’Artsakh, provoquant la colère de l’Azerbaïdjan. «Après nous avoir chassés de nos terres il y a 100 ans, ils nous poursuivent maintenant dans notre nouvelle patrie. (…) Le peuple arménien est à l’agonie et a besoin de la solidarité du monde entier. (…) Nous déplorons le silence coupable des autorités internationales», soutient-il.

En France, le comité d’éthique du ministère de la Défense donne son feu vert pour des recherches sur les «soldats augmentés». C’est ce qui ressort d’un rapport présenté le 4 décembre à la Ministre de la Défense, Florence Parly, à l’occasion d’un forum sur l’innovation dans l’armée. Bien qu’uniquement consultatif, le comité ouvre la porte à des recherches sur des techniques «invasives» qui ont pour but d’améliorer les capacités physiques et cognitives du soldat.

Fermés en mars à cause de la pandémie, depuis le mois d’août les autorités algériennes ont décidé de la réouverture progressive des lieux de culte. Cependant, à ce jour, aucune Eglise n’a été autorisée à reprendre ses activités. Les autorités locales de la wilaya de Tizi-Ouzou, en Kabylie ont notamment publié le 27 octobre une liste des lieux de culte autorisés à rouvrir. 183 mosquées sont concernées dans cette province où vit la majorité des chrétiens algériens. Certaines accueillent moins de 1000 fidèles, contrairement aux premières annonces gouvernementales. Mais aucune Eglise n’a encore été autorisée à reprendre ses cultes. C’est le signe de discrimination et d’injustice, pour un observateur cité par Portes Ouvertes.

Thèmes liés:
La table ronde «Aimer son prochain, comme Christ l’aime» animée par Pierre Jova(en bas à droite) avec (de haut en bas) Monseigneur Benoit de Sinety, Luc Maroni et Joël Prohin

100% en ligne, le CEIA a cartonné

Les 23 et 24 novembre derniers ont réuni de nombreux participants autour de sujets variés et actuels: un succès qui pousse le comité d’organisation du CEIA à envisager une formule hybride à l’avenir.

Publicité