Skip to content

Sa profession s’est changée en appel

Corinne Bühler s’implique depuis vingt ans dans l’association «Chrétiens au Service de la Santé» (CASS). Elle est notamment responsable du groupe d’enfants Anti-Virus, dont l’objectif est d’apporter de l’espoir dans le monde de la santé à travers différents projets. A côté de cet engagement, elle travaille à 20% comme infirmière en soins à domicile. Entretien.
Sandrine Roulet

Comment avez-vous rencontré Jésus?
A douze ans, j’étais en crise, et pleine de questionnements. Lors d’un week-end de l’Armée du salut, un officier nous a parlé d’un guide de montagne. Il nous a dit que ce guide pouvait être Jésus et qu’on devait être encordé à lui pour bien passer nos montagnes. C’est ce jour-là que j’ai accepté de m’accrocher à Jésus, pour traverser les montagnes de ma vie.

Devenir infirmière, était-ce une évidence?
D’abord je voulais faire chauffeur poids lourds! Puis mon envie s’est développée: je voulais travailler parmi les enfants mais sans devenir institutrice. Et puis, j’aimais beaucoup ce qui était technique. Plus c’était technique, plus c’était intéressant pour moi. Dieu a travaillé mon cœur pour que je réalise que derrière les tuyaux, il y avait un humain qui nécessitait une prise en charge globale.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Anne Schweitzer

Dieu se manifeste aussi dans la faiblesse

Anne Schweitzer est engagée à temps plein comme permanente avec Agapé France. Impliquée avec l’association Compagnons de Route, le pôle lyonnais de la Fédération protestante de France (FPF) et l’association Elan qui œuvre auprès de…

Publicité