Skip to content

La Loi de l’attraction, preuve moderne de la soif de Dieu ?

Gros plan de deux mains, adulte et enfant, se rejoignant comme dans la peinture de Michel-Ange devant les étoiles et la galaxie. La lumière brille entre les doigts du père et du fils.
© iStock
Cet Univers qui semble tout-puissant, invoqué sous toutes les formes sur les réseaux sociaux et dans les conversations, ferait-il de l’ombre au Dieu des chrétiens? Si pour certains la clé réside dans les pensées positives, Dieu propose quant à lui une relation vivante, et un écho dans l’éternité.
Celia Evenson

«Fais confiance à l’Univers»; «L’Univers a un plan magnifique pour toi. Laisse-le se dérouler suivant un calendrier divin. On ne peut pas précipiter la magie.» On peut être surpris de trouver de telles citations sur les pages de réseaux sociaux de nos connaissances, des personnes que l’on croyait sans religion. En effet, cet «Univers» semble marcher sur les plates-bandes du Dieu de la Bible. L’engouement pour cette spiritualité «laïque» constitue un défi pour les chrétiens, mais lequel?

Le positif attire le positif

Publicité

«L’Univers» dont il est question n’est ni une personne divine, ni un cadre physique. «Vous êtes l’Univers, exprimé comme de l’énergie pour un peu de temps», déclare l’un des maîtres à penser du mouvement, Eckhart Tolle. Conséquence: «Tu n’as pas foi en l’Univers, tu as foi en toi», explique Marion Poujol, secrétaire régionale des Groupes bibliques universitaires en région parisienne. La foi par elle-même fait «se manifester» ce que l’on désire: de l’argent, une maison, un mari… Mais la puissance supérieure s’avère être une illusion: elle n’est pas extérieure à soi, et n’est que l’écho de notre propre psychisme.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité