Skip to content

Vivre la reconnaissance, ça change tout !

Famille afro-américaine se tenant la main et priant avant leur repas de Thanksgiving à la maison.
© iStock
Alors que l’an 2020 a été marqué par l’épreuve et la frustration, un retour à la reconnaissance saura donner une touche brillante aux fêtes de fin d’année. Pour une joie durable, que même la crise ne saura entacher. Perspective.
Celia Evenson

«La reconnaissance doit être au cœur de la spiritualité chrétienne», affirme le théologien «Louis Schweitzer, spécialiste de la spiritualité. Pourtant nous pouvons la négliger, découragés par une actualité perturbante ou persuadés qu’une spiritualité d’élite demande des actes plus spectaculaires. Et si 2020 est l’occasion de mieux faire connaissance avec cette discipline chrétienne de base?

Un exercice de mémoire

Publicité

Pour le pasteur franco-suisse retraité Claude Baecher, «la reconnaissance, c’est reconnaître qu’au fond, une personne ou un être généreux a fait quelque chose pour moi, pour nous, sans que nous en soyons la cause.» Il ajoute: «Ce drôle de mot “reconnaissance”, consiste à faire un exercice de souvenir ouvrant à la gratitude. La Bible parle d’“action de grâce”, de “bénédiction”, et même d’amour en retour, comme Marie l’avait fait en versant sur les pieds de Jésus, son sauveur, un parfum précieux.»

Dossier: La reconnaissance

Alors que l’an 2020 a été marqué par l’épreuve et la frustration, un retour à la reconnaissance saura donner une touche brillante aux fêtes de fin d’année. Pour une joie durable, que même la crise ne saura entacher. Perspective.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité