Skip to content

Ce verset qui me parle

Un verset qui me parle? Envoyez votre bref témoignage accompagné d’une photo de vous et de votre âge à info@alliance-presse.info. Il figurera peut-être ici et encouragera d’autres lecteurs.

Annemarie, 55 ans: «La bienveillance de l’Eternel n’est pas épuisée et ses compassions ne sont pas à leur terme, elles se renouvellent chaque matin» (Lam. 3, 22-23).
En suivant l’exemple d’une amie, dans une période très difficile où je n’arrivais même pas à prier le matin, je proclamais ce verset sur ma journée. Cela m’a fait du bien. Je ne l’ai pas forcément vu de manière très évidente, mais malgré tout j’étais encouragée et le fait de proclamer la bonté de Dieu pour moi, m’a aidée à traverser ce temps difficile.

Aurélien, 28 ans: «Et j’entendis alors le Seigneur qui disait: Qui enverrai-je? Qui marchera pour nous? Alors je répondis: Je suis prêt, envoie-moi» (Esaïe 6, 8).
Ce verset cite l’appel du prophète Esaïe lors d’une vision. J’aime particulièrement, l’état de cœur de cet homme de Dieu incroyable. Il s’est rendu disponible alors que sa tâche s’avérera être ingrate et difficile. Malgré cela, il n’a pas abandonné et n’a pas été préoccupé par le succès de son ministère mais il s’est montré motivé pour servir Dieu. Cela m’encourage à le servir malgré mes faiblesses et mes incompréhensions. De plus, je suis encouragé à considérer ce service comme un privilège et un honneur. Et pour finir, je suis défié à me mettre à disposition de Dieu pour accomplir l’appel qu’il a réservé pour moi.

Publicité

Thèmes liés:
Photo d'un enfant des rues recueilli par le philanthrope irlandais Thomas Barnardo

Il était une foi… Thomas Barnardo

Né à Dublin en 1845, Thomas Barnardo choisit de suivre Jésus-Christ à l’âge de dix-sept ans. Parti à Londres pour suivre des études de méde- cine, il veut devenir missionnaire en Chine. Mais...

Publicité