Skip to content

Ces abuseurs, peut-on les reconnaître ?

Image symbole : un loup montrant les crocs
© iStock
Les abus spirituels concernent aussi les milieux chrétiens. Quelles sont les caractéristiques des personnes ou des communautés susceptibles de générer ces abus? Analyse.
David Métreau

L es phénomènes d’abus spirituel ou plus précisément d’abus d’autorité dans un contexte spirituel peuvent malheureusement aussi toucher les communautés chrétiennes. Mais il est possible de déceler quelques caractéristiques des personnes ou milieux susceptibles de générer ces abus. Laurence Poujade, présidente de l’association Sentinelle qui vient en aide aux victimes majeures d’abus dans les communautés religieuses et Christian Kuhn, directeur du Réseau évangélique suisse (RES) appellent à la vigilance.

Sous couvert de l’amour

Publicité

«On trouve des abus d’autorité dans pratiquement toutes les spiritualités. C’est malheureusement une des réalités d’un vécu spirituel partagé», observe Christian Kuhn. Un imam dans un village du Bangladesh n’est pour lui pas moins concerné par les abus d’autorité qu’un pasteur évangélique en Europe. «Je ne pense pas que les évangéliques soient plus en danger sur cette question. Mais il y a un côté pervers dans le christianisme: les comportements toxiques sont couverts d’amour. On parle de loups déguisés en brebis. Et nous les évangéliques sommes assez moutons à nos dépends. C’est une image qui existe pourtant bel et bien dans la Bible.»

Pour le directeur du RES, le modèle de discipulat induit parfois de suivre sans toujours se poser de questions, avec naïveté, manque d’esprit critique et de discernement.

Dossier: Abus spirituels

Les abus spirituels et physiques au sein de l’Eglise et mouvements évangéliques ne sont pas rares: certains cas sont malgré eux propulsés sur le devant de la scène. Ils mettent en lumière un système de hiérarchie problématique.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Une réunion de prière en ligne pendant la pandémie

L’équipe du RES enfin au complet

Le RES et son équipe au complet voient l’avenir en grand: projet pilote de rencontre entre responsables jeunesse, première édition du Forum chrétien romand et autres projets variés. Un appel spécifique à aimer est particulièrement…

Un groupe de coureurs tout sourire

Le tour du monde en quatre mois

Avec sa «course connectée» à pied, en poussette ou en kayak, le but du collectif ASAH est de susciter l’intérêt du grand public pour des projets humanitaires. Une initiative qui rassemble.

Culte à l'ère de la pandémie

Dessine-moi… l’Eglise post-covid

Docteur en sociologie et pasteur au Centre de vie à Neuchâtel, Olivier Favre se livre à un exercice d’anticipation et offre une réflexion sur l’avenir de l’Eglise suite à la pandémie. Entretien.

Publicité