Skip to content

Contrer et prévenir les abus spirituels

Image symbole : Un loup seul sur un rocher dans une forêt d'automne
© iStock
Ces trente dernières années, les organisations faîtières sont devenues plus sensibles à la question des abus spirituels et sexuels dans les Eglises. Elles jouent un rôle clé dans cette problématique.

«Il y a trente ans, c’était passé sous silence. Aujourd’hui les Eglises prennent les choses au sérieux», souligne une victime suisse dont les cas d’abus sur ses enfants ont finalement été reconnus après des années de combat.

Des cas qui se multiplient

Publicité

Pour Jean-François Mayer, historien et spécialiste des mouvements religieux contemporains, l’expression de ces abus de pouvoir et de faiblesse, identifiés chez les évangéliques, est l’expression beaucoup plus large de ce qui se joue au sein de diverses religions et sensibilités chrétiennes. «Je suis frappé de constater qu’en moins de vingt ans, les cas d’emprise et de manipulation sur le plan spirituel se soient autant multipliés, des bouddhistes aux catholiques les plus réputés», explique-t-il. Un prélude parfois à la transgression plus grave d’abus sexuels.

Dossier: Abus spirituels

Les abus spirituels et physiques au sein de l’Eglise et mouvements évangéliques ne sont pas rares: certains cas sont malgré eux propulsés sur le devant de la scène. Ils mettent en lumière un système de hiérarchie problématique.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité