Skip to content

Obligés de pratiquer des avortements?

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre
© iStock
Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le point.
Celia Evenson

L’ assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi sur l’avortement le 8 octobre dernier. Celui-ci étend le délai pour réaliser une interruption volontaire de grossesse (IVG) à quatorze semaines, supprime la clause de conscience spécifique à l’avortement, et autorise les sages-femmes à réaliser des avortements chirurgicaux. Si la loi n’est pas retoquée par le Conseil national d’éthique ou le Sénat, ceci entrainera des changements pour les soignants chrétiens. Comment le vivent-ils?

Tensions dans les hôpitaux

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité