Skip to content

Maman et carriériste, c’est possible!

© Istockphoto
Sarah Decorvet-Foley est manager à plein temps et maman de deux enfants en bas âge. Un choix de vie qu’elle appelle à normaliser. Coup de projecteur.
La rédaction

Travailler à plein temps et être mère est extrêmement difficile en Suisse, indiquait Sarah Decorvet-Foley dans sa conférence One’ en novembre 2019. «Ce qui est d’autant plus vrai dans le cercle chrétien», souligne-t-elle.

Appelée à travailler

Publicité

Pourtant cette senior manager en communication, mère de deux enfants en bas âge, témoigne avoir été appelée par Dieu à «mettre en œuvre ses talents dans le monde du travail». Celles et ceux qui seraient dubitatifs, elle les encourage à lire la description de la femme de valeur en Proverbes 31: «Elle est généreuse, fiable dans sa gestion des affaires, entreprenante, prévoyante, travailleuse, remplie de discernement tout en étant une mère et une épouse admirable et admirée.» Selon Sarah Decorvet-Foley, pour une maman chrétienne, il n’y a pas une façon plus biblique qu’une autre de gérer son équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.

Une question de priorités

Pour cette Suisso-Américaine de 35 ans, Dieu accomplit aussi ses desseins à travers la carrière professionnelle. «En tant que femme, notre appel est rendu plus complexe par le fait que lorsque nous devenons mère, il est généralement admis que, quels que soient nos talents, notre formation, nos désirs, le seul “choix” véritablement chrétien à faire consiste à mettre notre carrière entre parenthèses et à nous consacrer entièrement à notre famille. Pour moi, il était clair que Dieu m’appelait à continuer à travailler à 100%.»


Sarah Decorvet-Foley rappelle ce qui est une évidence pour elle: «Il est impossible d’être un parent parfait tout en étant un professionnel parfait.» Aussi avec son mari Jean, le couple a accepté de mettre les priorités familiales avant les carrières, tant que les enfants sont jeunes, «même si cela implique un ralentissement de nos progressions professionnelles. Ce sont des années d’investissement», résume-t-elle.

Un couple plus épanoui à long terme


La communicante assure s’être vite rendu compte qu’elle ne pourrait contenter les attentes de tout le monde, son choix impliquant des sacrifices. «Nos amis aimeraient nous voir plus souvent et nous devons parfois décliner leurs invitations pour nous consacrer à nos enfants.» Elle qui a grandi aux Etats-Unis dans une famille où les femmes étaient très actives professionnellement, encourage les chrétiens en Europe à faciliter le travail des femmes qui désirent faire carrière. Cela passe naturellement par un partage plus équitable des tâches ménagères avec des maris plus impliqués dans l’éducation de leurs enfants.


Assurée que sa place est au travail, Sarah Decorvet-Foley constate que l’«investissement» porte déjà des fruits: «Lorsque je nous regarde, mon mari et moi, je vois un couple dont chaque membre est une version plus complète de lui-même.»

Rébecca Reymond avec David Métreau

Dossier: Entreprises
Thèmes liés:
Consommer chrétien

Consommer chrétien

Nous croyons que Dieu est le Dieu Créateur et que l’homme a été créé à sa ressemblance, ainsi il est naturellement doté de la capacité à créer : la créativité.

La candidature d'Isabelle Graesslé à la tête de l'EERS, les bonnes nouvelles de Timothy Keller, le décès de l'ancien tortionnaire khmer rouge Douch, la foi d'Olivier Giroud...

Ils font l’actualité

La candidature d'Isabelle Graesslé à la tête de l'EERS, les bonnes nouvelles de Timothy Keller, le décès de l'ancien tortionnaire khmer rouge Douch, la foi d'Olivier Giroud...

Publicité