Skip to content

La force de la louange au cœur de la souffrance

© iStockphoto
Dans une période de deuil, de maladie ou d’intense souffrance, louer et célébrer Dieu peut prendre différentes formes. Souvent, c’est une attitude d’adoration qui permet la guérison du cœur. Une question de perspective.
Alexia Huet

«Seigneur, dans ma souffrance, à toi seul j’ai recours. J’attends de ta puissance, un sûr et prompt secours.» Telles sont les paroles d’un vieux cantique protestant écrit par Rosine de Chabaud-Latour. Cette figure du protestantisme évangélique français a contribué à répandre à Paris les idées du Réveil de Genève au 19e siècle. Près de deux siècles plus tard, la louange à Dieu, au cœur de la souffrance, reste d’actualité.

En toutes circonstances

Publicité

Cela peut pourtant sembler paradoxal d’un point de vue strictement humain. Relever le mérite de Dieu par des paroles quand tout semble sombre autour de soi dépasse la logique du monde. Néanmoins, Rosine de Chabaud-Latour n’a rien inventé. Environ 70% des Psaumes de la Bible destinés à la louange ont été écrits en temps de souffrance.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité