Skip to content

Ce verset qui me parle

© DR
Les fléaux ont une place de choix dans l’inconscient collectif. Voyage au coeur des nos peurs pour mieux les comprendre
La rédaction

Jérémie, 26 ans: «Mais que tous tes fidèles, grâce à toi, soient débordants de joie, et que tous ceux qui t’aiment, toi le Sauveur, ne cessent de proclamer: le Seigneur est grand» (Psaumes 39, 17).
Il y a quelques jours, mon épouse a perdu son travail. Quand j’ai appris la nouvelle, un nuage d’angoisse s’est mis à planer au-dessus de moi. Nous sommes étudiants, je pensais donc aux frais à venir. Le matin suivant, la paix m’a submergé alors que je lisais le Psaume 39. La peur s’est dissipée et j’ai proclamé ce passage à voix haute. Dès lors, je savais que Dieu était au contrôle. Par la suite, j’ai décroché un entretien d’embauche et mon épouse a postulé à plusieurs endroits. N’hésitons pas à proclamer la grandeur de Dieu sur nos situations!

Fabienne, 48 ans: «Dieu qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point, comme si elles étaient» (Rom. 4, 17b).
Dieu est le Dieu de la vie, sa Parole est créatrice. Dans certaines relations, décisions, perspectives d’avenir de ma vie, j’ai besoin de recevoir un regard nouveau. Cette parole m’encourage à proclamer avec foi et espérance, avec un regard renouvelé par l’Esprit Saint, les choses comme si elles étaient dans la perspective de ce que Dieu promet: la vie en abondance.

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui septembre 2020

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Passionnée par le Créateur

Depuis plus d’une année, Ursula Peutot est la directrice d’A Rocha Suisse, une organisation chrétienne de conservation de la nature: une femme passionnée par la nature et par Dieu. Entretien.

Publicité