Skip to content

Bioéthique: Le CPDH dénonce «une vision mercantile»

© iStockphoto
Le premier août, l’Assemblée nationale a adopté un projet de loi contenant plusieurs dispositions éthiques controversées. Une décision qui a fait des remous dans les milieux évangéliques. Le point.
David Métreau

En pleine vague de chaleur, dans la nuit du 31 juillet au 1er août, à la veille du week-end de chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi bioéthique. Parmi ses principales dispositions, ce texte controversé - examiné en seconde lecture et voté avec 60 voix pour, 37 voix contre et 4 abstentions - ouvre la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules. Ce dispositif médical, déjà pris en charge pour les couples infertiles sera remboursé à 100% par la Sécurité sociale.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre

Obligés de pratiquer des avortements?

Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le…

Publicité