Skip to content

«Satisfaction», Rolling Stones

© DR
Ces hits entrés dans l'histoire
Jonathan Hanley

Cette chanson fut un succès surprise pour les Rolling Stones, qui n’avaient pas prévu d’en faire un single. Mais le son innovant (en 1965), le riff de guitare caractéristique, et la thématique revendicative en ont fait le plus grand tube de ce groupe mythique.

Vers le milieu des années 60, l’optimisme de la reconstruction d’après-guerre commençait à se fissurer. Auparavant, le monde du rock’n’roll avait largement été habité par de jolies jeunes gens chantant les amourettes, les belles voitures et l’insouciance. Mais cette ambiance joyeuse avait été plombée par la guerre du Vietnam et les autres conflits en Asie du Sud-Est, les peurs suscitées par la guerre froide et les tensions dues aux disparités sociales et à la libéralisation des mœurs. Par-dessus tout, de plus en plus d’Occidentaux découvraient qu’on leur avait menti: le matérialisme n’était pas la panacée attendue. Acheter et consommer ne répondaient pas à tous les maux de la vie, et l’assouvissement (monnayé bien sûr) de tous les plaisirs ne menait pas forcément au bonheur. En cela, la société de consommation ne faisait que redécouvrir ce que l’Evangile avait toujours affirmé.

Publicité

C’est dans ce contexte que cette chanson a envahi les ondes radio, en Amérique d’abord, puis en Europe. Entre les refrains «Je n’obtiens jamais satisfaction – jamais satisfait, jamais rassasié», chaque strophe fustige la futilité d’un aspect différent de la vie contemporaine. De son ton narquois, le chanteur Mick Jagger commence par condamner la logorrhée incessante de certaines stations de radio, expression d’une société qui cherchait éperdument à trouver des repères. Puis il se moque de la télévision et des publicités pour des produits comme la lessive ou les cigarettes. Dans la dernière strophe, il exprime sa déception de la vie de rock-star et sa frustration des complications de la drague et du sexe.

Sans prétendre que les opinions de Mick Jagger correspondraient à une vision chrétienne du monde, il est intéressant de remarquer que cette insatisfaction de la vie concordait avec le message de l’Evangile. Malheureusement, à l’époque, peu de chrétiens avaient la perspicacité de s’en rendre compte, trop préoccupés par la réputation sulfureuse des rockeurs concernés!

Jonathan Hanley

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui septembre 2020


Rolling Stones: (I can’t Get No) Satisfaction

Je n’obtiens jamais satisfaction
Jamais satisfait, jamais rassasié
J’essaie encore et encore et encore
Mais je n’y arrive pas

Quand je conduis ma voiture
Et ce mec passe à la radio
Il me débite toujours et encore
Les mêmes informations futiles
Censées stimuler mon imagination
Mais je n’y arrive pas, non, non, non
Hé hé hé, voilà ce que j’en dis

Je n’obtiens jamais satisfaction
Jamais satisfait, jamais rassasié
J’essaie encore et encore et encore
Mais je n’y arrive pas

Quand je regarde ma télé
Ce mec est à l’écran, et il me dit que
Mes chemises pourraient être plus blanches
Mais c’est pas un homme, pas un vrai,
Car il fume pas les mêmes clopes que moi
Mais je n’y arrive pas, non, non, non
Hé hé hé, voilà ce que j’en dis

Je n’obtiens jamais satisfaction
Les filles veulent pas de moi
J’essaie encore et encore et encore
Mais je n’y arrive pas

Quand je fais le tour du monde
Et que je fais ceci et que je signe cela
Et j’essaie de me faire une fille
Elle me dit «Chéri, reviens la semaine prochaine»
Parce que là, tu vois, ça convient pas
Mais je n’y arrive pas, non, non, non
Hé hé hé, voilà ce que j’en dis

Je n’obtiens jamais satisfaction
Jamais satisfait, jamais rassasié
J’essaie encore et encore et encore
Mais je n’y arrive pas

Thèmes liés:
Livre ancien ouvert

Paroles de sagesse

«Que le fleuve vienne à déborder, il ne s’enfuit pas. Que le Jourdain se précipite dans sa gueule, il reste calme.» Job 40, 23

Publicité