Skip to content

Recherche de soutiens: le concours d’entrée des missionnaires

Il y a de fortes probabilités pour qu’une personne de votre cercle de connaissances vous ait déjà sollicité pour la soutenir financièrement alors qu’elle s’apprêtait à rejoindre une œuvre chrétienne. Un grand nombre d’entre elles a en effet adopté ce fonctionnement qui met activement à contribution leurs équipiers. Témoignages.
Nicolas Fouquet

Plus que des donateurs
La recherche de soutiens consiste, pour un équipier d’une œuvre chrétienne, à s’entourer d’un réseau de partenaires qui pourront l’aider à accomplir son ministère, que ce soit en lui donnant régulièrement de l’argent ou en priant pour lui. Le directeur de Jeunesse pour Christ (JPC), Patrick Nussbaumer, tient à cette double dimension. «L’enjeu n’est pas seulement financier», explique-t-il, bien que ce soit souvent l’aspect sur lequel les projecteurs sont braqués. En apportant leur contribution à un individu, les partenaires financiers participent aussi, plus largement et à leur façon, au développement de la mission dans laquelle celui-ci travaille. «Tous ne peuvent pas venir sur les campus comme moi mais ils contribuent, en me soutenant, à ce que quelqu’un d’autre le fasse», confie Pierre Stefanini, coordinateur local des GBEU dans les cantons de Vaud, Valais et Fribourg.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité