Skip to content

Camps d’été: les organisateurs en ordre dispersé

© Istockphoto - DR
Les organisateurs de colonies et de camps ne chôment pas. Après avoir dû patienter en attendant les décisions politiques, ils mettent désormais les bouchées doubles pour organiser un maximum de camps possibles. En tenant compte des directives sanitaires contraignantes.
Christian Willi

Les organisateurs de colonies et de camps ne chôment pas. Après avoir dû patienter en attendant les décisions politiques, ils mettent désormais les bouchées doubles pour organiser un maximum de camps possibles. En tenant compte des directives sanitaires contraignantes.

Tous n’accueilleront pas des enfants cet été. Ainsi, un poids lourd des organisateurs en Suisse et en France, le Grain de Blé, a décidé d’annuler ses camps. Pour son directeur en Suisse, Patrick Gasser, «bien que le gouvernement ait autorisé les camps de vacances, les concepts de protection actuels qui doivent être mis en place ne nous paraissent pas être sereinement réalisables.» Il explique qu’il aurait par exemple fallu engager une entreprise ou des bénévoles pour désinfecter les locaux deux fois par jour. L’Armée du Salut suisse a elle aussi renoncé.

Publicité

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité