Skip to content

Les librairies, plus fragilisées que jamais

© iStockphoto
Avec un chiffre d’affaires divisé par dix, plus d’une structure se retrouve au pied du mur. Tour d’horizon en Suisse romande.

Al’instar de beaucoup de magasins indépendants, les librairies chrétiennes ont été durement touchées par les semaines de fermeture. Certaines ont perdu jusqu’à 90% de leur chiffre d’affaires. Si les ventes ne remontent pas et que les dons des particuliers ne compensent pas les pertes, plusieurs risquent la fermeture pure et simple.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité