Skip to content

Un nouveau départ semé d’embûches

© DR
Série Tour du monde des églises
Christian Willi

Le 21 avril 2019, trois Eglises ont été la cible d’attaques terroristes au Sri Lanka, revendiquées par l’Etat islamique. Parmi elles, l’Eglise Zion de Batticaloa (photo) a payé un lourd tribut: 31 de ses 1200 fidèles ont perdu la vie.
Un an après, les travaux de réparation ne sont toujours pas terminés, malgré les promesses gouvernementales au lendemain des attentats. Seule une partie des fonds nécessaires a été versée et, depuis les élections de décembre dernier, plus rien. Même les soldats mis à disposition pour effectuer les travaux ne sont plus revenus sur le chantier. Déçus, les responsables de l’Eglise refusent de baisser les bras. Ils s’activent dans la construction d’un nouvel édifice, plus grand, pour accueillir le nombre croissant des fidèles. «Il nous manque encore l’équivalent de 215 000 euros pour terminer ce projet», annonce le pasteur Roshan Mahesan.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité