Skip to content

Le coronavirus, un défi de plus pour l’Inde

© iStockphoto
On a beaucoup parlé, pour diverses raisons, de la Chine, puis de l’Europe et des Etats-Unis, mais c’est en Inde que les effets de la pandémie pourraient être les plus dévastateurs. Explications.
David Métreau

Lockdown ou fermeture complète. C’est le terme employé pour qualifier les mesures pour contrer l’épidémie en Inde. Celles-ci frappent par leur ampleur et leur brutalité. En effet, le 24 mars à vingt heures, le Premier ministre Modi a annoncé un confinement généralisé prenant effet à minuit, ne laissant que quatre heures aux Indiens pour s’organiser. De quoi provoquer «la plus grande destruction d’emplois en un seul coup jamais enregistrée dans l’Histoire», estime Yogendra Yadav, un militant anti-corruption et président de think-tank, dans une tribune publiée le 8 avril. Certains experts parlent de dizaines de millions de nouveaux chômeurs en Inde, où jusqu’à 85% de la population travaille dans l’économie informelle, «au noir», sans protection sociale et peu d’accès aux services de santé.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité