Skip to content

Ils font l’actualité

© Twitter - Youtube
Le prêtre ne s’est pas vraiment sacrifié Non, le prêtre italien Giuseppe Berardelli malade n’a pas cédé son respirateur pour qu’il puisse servir à un patient plus jeune atteint du Covid-19. L’histoire, rapportée par un magazine lombard, a été relayée au point que des appels à béatifier le prélat, décédé entre-temps, se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Las, le diocèse de Bergame a rectifié en précisant que l’homme d’Eglise ne supportait pas son appareil et l’avait simplement enlevé; par contre, il s’était déclaré prêt à le céder volontiers au besoin. Le seuil des cent morts dans le clergé italien a été franchi depuis.

Le prêtre ne s’est pas vraiment sacrifié
Non, le prêtre italien Giuseppe Berardelli malade n’a pas cédé son respirateur pour qu’il puisse servir à un patient plus jeune atteint du Covid-19. L’histoire, rapportée par un magazine lombard, a été relayée au point que des appels à béatifier le prélat, décédé entre-temps, se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Las, le diocèse de Bergame a rectifié en précisant que l’homme d’Eglise ne supportait pas son appareil et l’avait simplement enlevé; par contre, il s’était déclaré prêt à le céder volontiers au besoin. Le seuil des cent morts dans le clergé italien a été franchi depuis.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité