Skip to content

Jésus face à la peur… et l’exemple qu’il nous a laissé

© iStockphoto
Jésus a connu la peur suprême à l’heure de son martyre consenti. Il a su trouver la force nécessaire dans sa communion avec son Père, sa détermination à aller jusqu’au bout et le soutien, même défaillant, de ses proches.
Nathania Clark

Au cours de son ministère terrestre, Jésus a invité plus d’une fois ses auditeurs à ne pas avoir peur. Il aimait rappeler que le souci ne sert à rien et que la clé face à la peur est la confiance dans la bonté du Père. Or, à l’approche de sa mort, Jésus a pourtant vécu des heures de grande solitude et d’angoisse. Il savait ce qui l’attendait, conscient que son sacrifice était la pièce maîtresse du plan divin.
Certains commentateurs ont tenté d’expliquer les moments d’agonie à Gethsémané en gommant la peur, comme si le Christ n’avait souffert que de l’intensité du combat spirituel, sans que ses propres émotions ne soient affectées. Pourtant, l’apôtre Paul écrit que Jésus a été en tous points semblable au reste de l’humanité. Pleinement homme, Jésus a connu la peur. Cela rend son sacrifice et sa parfaite soumission à Dieu d’autant plus extraordinaire et source d’inspiration.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité