Skip to content

Ce verset qui me parle

© DR
Marina, 55 ans: «Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car la charité couvre une multitude de péchés.» (1 Pi. 4,8) En méditant ce passage lors d’une réunion avec d’autres chrétiens, je me suis rendu compte de combien j’avais été gardée, couverte et protégée de certains…

Marina, 55 ans: «Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car la charité couvre une multitude de péchés.» (1 Pi. 4,8)
En méditant ce passage lors d’une réunion avec d’autres chrétiens, je me suis rendu compte de combien j’avais été gardée, couverte et protégée de certains péchés par l’amour de ma mère. Son amour était vrai et sincère, dépourvu d’envie, un amour divin… Je crois que cela a été une protection dans ma vie de jeune fille. Car même si je voulais «exagérer» ou abuser de sa confiance, il y avait cette petite voix qui me disait: «Stop!» Ce regard bienveillant était déjà sur moi.

Elise, 33 ans: «Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu.» (Jn. 11,40) Depuis quelques temps, je me rends compte que ce qui me remplit d’une joie vraiment durable, c’est de voir la gloire de Dieu. A travers la Création, d’un événement particulièrement bien conduit, d’une parole inspirée, reçue ou donnée, d’une situation désespérée qui trouve une solution ou d’un changement de cœur. Tous ces «signes» montrent que Dieu est vivant et qu’il agit. Parfois, ces choses s’imposent à moi, je ne peux que les contempler et m’émerveiller. D’autres fois, je dois les demander, les provoquer… et croire.

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui mars 2020

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité