Skip to content

Il était une foi… Le premier Comorien à reconnaître Jésus

© Wikipedia
Publicité «Jésus m’aime et il est mort pour mes péchés.» Cette phrase, lancée par un croyant étranger en visite aux Comores, interpelle Ali. Comme ses compatriotes, il est né musulman et a grandi dans la tradition islamique. Aussi, ce jour-là, garde-t-il ses questions pour lui-même et il rentre chez…

Publicité

«Jésus m’aime et il est mort pour mes péchés.» Cette phrase, lancée par un croyant étranger en visite aux Comores, interpelle Ali. Comme ses compatriotes, il est né musulman et a grandi dans la tradition islamique. Aussi, ce jour-là, garde-t-il ses questions pour lui-même et il rentre chez lui, troublé: qui est ce Jésus dont parlait l’étranger? Or pendant la nuit, Jésus lui-même vient à sa rencontre. Dans un songe, il pose ses mains apaisantes sur le front du jeune musulman. Celui-ci en est bouleversé et surtout transformé. Ali Sougou devient le premier Comorien à se convertir au christianisme. Dès lors, sa foi grandit à la lecture de la Bible qu’il a reçue.
Mais être chrétien dans son pays n’est guère apprécié. Ali est arrêté et, trois mois plus tard, doit comparaître, en plein air et en public, devant une cour spéciale dont tous les juges sont musulmans. Le verdict rendu est particulier puisque le condamné lui-même peut choisir entre trois options: la réclusion à perpétuité, l’exécution ou l’exil.
Que faire sinon s’en remettre à Dieu? Ali Sougou s’agenouille et prie. Les juges sont incrédules: ils étaient convaincus que le condamné choisirait l’exil sans hésiter, mais le voilà prêt à se faire fusiller! Les nombreux spectateurs, eux aussi, ne comprennent pas. Pour eux, Ali est un insensé qui a perdu la tête et ils le font savoir en réclamant bruyamment sa libération. «On ne condamne pas un fou, crient-ils aux juges, renvoyez-le chez lui!»
Dieu a utilisé la foule pour faire connaître sa volonté. La Cour spéciale n’a pas osé s’opposer à elle et a cédé à ses injonctions. Ce jour-là, Ali est rentré libre à son domicile.

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui février 2020

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité