Skip to content

Christianity Today crée la polémique

© DR
Notre confrère américain a pris position contre Donald Trump en appelant à sa destitution et à sa non-réelection, dans un éditorial qui fait lui-même couleur beaucoup d’encre. Réactions. Photo: Un panel de leaders évangéliques prie pour Donald Trump, le 3 janvier à Miami.
David Métreau

Drôle de coup que celui joué par le directeur éditorial de Christianity Today (CT) Mark Galli (photo en médaillon) peu avant son départ en retraite (aujourd’hui effectif): appeler à la destitution de Donald Trump et le qualifier de «personnage grossier et immoral». Son éditorial signé le 19 décembre dernier n’a pas seulement déchaîné la fureur du président américain lui-même, en odeur de sainteté auprès de la majorité des évangéliques de son pays. L’éditorial a aussi suscité la réaction de milliers de responsables évangéliques et révélé, sinon accentué, la même polarisation au sein des Eglises que dans la société civile; dans cette dernière, la polarisation atteint même un niveau jamais vu à ce jour et se cristallise autour de la procédure de destitution intentée par les démocrates.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Pourquoi ce qui se passe aux USA nous concerne-t-il tant?

Les Etats-Unis et leurs élections sont scrutés bien au-delà de leurs frontières. Mais pourquoi ce qui se passe outre Atlantique nous intéresse-t-il autant? Cécile Coquet-Mokoko, professeure de civilisation américaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, propose…

Publicité