Skip to content

1500 personnes au culte en commun du Valentinois

© DR
Quelque mille cinq cents fidèles se sont massés le 12 janvier au Parc des expositions de Valence (Drôme) pour le culte en commun organisé par l’Alliance Evangélique du Valentinois (AEV) qui représente une dizaine d’Eglises et d’associations de l’agglomération. Nicolas Thunin, pasteur de l’Eglise Valence Montplaisir, a apporté la prédication sur le thème «disciple du Christ». Il a exhorté ses auditeurs à ne pas se contenter d’être de simples adhérents à un club, mais à «être disciples et faire des disciples». «L’enjeu est trop important pour être porté seul, par un seul individu, une seule Eglise, une seule dénomination.» Au-delà du nombre, Jean-Pierre Civelli pasteur de l’Eglise «M» de Valence et président de l’AEV, s’est réjoui de l’amour et de l’unité des chrétiens du Valentinois dans la diversité: «Des membres des Eglises pentecôtistes, libres, arménienne ou de frères se sont rassemblés dans un même souci qu’elles deviennent saines et missionnaires. Elles souhaitent passer d’une culture stable “d’Eglise-club” vers l’audace de la foi.» Selon lui, la situation à Valence est assez unique: «Nous vivons une belle unité depuis des années. Les protestants sont à parité avec les catholiques depuis des siècles.» Un prochain rassemblement en janvier 2021 est déjà à l’ordre du jour. Il devrait s’ouvrir plus largement aux curieux. Après trois ans de pause, le rendez-vous annuel des évangéliques de Valence et des environs est donc bel et bien relancé. 

Quelque mille cinq cents fidèles se sont massés le 12 janvier au Parc des expositions de Valence (Drôme) pour le culte en commun organisé par l’Alliance Evangélique du Valentinois (AEV) qui représente une dizaine d’Eglises et d’associations de l’agglomération.
Nicolas Thunin, pasteur de l’Eglise Valence Montplaisir, a apporté la prédication sur le thème «disciple du Christ». Il a exhorté ses auditeurs à ne pas se contenter d’être de simples adhérents à un club, mais à «être disciples et faire des disciples». «L’enjeu est trop important pour être porté seul, par un seul individu, une seule Eglise, une seule dénomination.»
Au-delà du nombre, Jean-Pierre Civelli pasteur de l’Eglise «M» de Valence et président de l’AEV, s’est réjoui de l’amour et de l’unité des chrétiens du Valentinois dans la diversité: «Des membres des Eglises pentecôtistes, libres, arménienne ou de frères se sont rassemblés dans un même souci qu’elles deviennent saines et missionnaires. Elles souhaitent passer d’une culture stable “d’Eglise-club” vers l’audace de la foi.»
Selon lui, la situation à Valence est assez unique: «Nous vivons une belle unité depuis des années. Les protestants sont à parité avec les catholiques depuis des siècles.» Un prochain rassemblement en janvier 2021 est déjà à l’ordre du jour. Il devrait s’ouvrir plus largement aux curieux. Après trois ans de pause, le rendez-vous annuel des évangéliques de Valence et des environs est donc bel et bien relancé. 

David Métreau

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui février 2020

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité