Skip to content

Il s’attache à rendre la Parole intelligible

© DR
Jean-Denys Robert continue, passé l’âge de la retraite, de veiller à la bonne sonorisation des lieux de culte. Il conçoit son travail comme un service à la Parole.
David Métreau

Depuis 1992, plusieurs centaines d’églises catholiques, réformées et évangéliques ont retrouvé l’ouïe grâce à Jean-Denys Robert. Ce kinésithérapeute de formation, passionné d’électronique et autodidacte, est devenu un expert en sonorisation d’églises au point d’en faire son métier.
C’est pour lui une vocation d’œuvrer à «l’intelligibilité de la voix parlée». Protestant de la tendance «évangélico-confessante» de l’Eglise réformée, il met un point d’honneur à rendre la voix audible. «Je dis souvent que le centre d’une messe catholique, c’est l’eucharistie et l’homélie est secondaire. Dans le protestantisme, c’est l’inverse. On peut avoir un culte sans Sainte-Cène mais on ne peut pas avoir un culte sans prédication. L’enseignement est le centre de notre culte». Et pour lui, une attention particulière doit être portée à ce que le prédicateur puisse être entendu sans effort de concentration, afin que la Parole soit reçue.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité