Skip to content

De fils de lépreux à fils de Dieu

© Istockphoto
L’expérience de la lèpre jalonne la vie d’Arun Kumar. Sa foi en Dieu, acquise dans un foyer pour enfants, lui a permis de sortir de cette identité pour aujourd’hui venir lui-même en aide aux malades. Récit de vie.

A cinquante ans, Arun Kumar a tout pour être heureux avec une épouse aimante, deux filles studieuses et attentionnées, mais surtout il a rencontré Dieu qui l’aime comme un père.
La vie de ce responsable d’une ONG en Inde n’avait pourtant pas démarré de la meilleure des manières. Né à Cuttack en Odisha, dans l’Est du pays, à la fin des années 1960, Arun Kumar n’a jamais connu son père biologique. Sa mère, hindoue d’un milieu très défavorisé, l’a emmené avec elle au Pendjab, dans le Nord, où elle mendiait dans la rue. Elle a un jour rencontré un homme qui mendiait lui aussi car il était atteint de la lèpre et lourdement handicapé. «Ils se sont mariés sur la base de leurs besoins. Cet homme est devenu mon père» raconte le travailleur humanitaire.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité