Skip to content

Le stand-up engagé du pasteur

© DR
Quand il avait entre six et huit ans, Gilles Geiser disait à ses parents qu’il voulait devenir soit clown, soit pasteur. Trente-cinq ans plus tard, il n’a toujours pas choisi. «Ce que j’avais au fond du cœur est resté» témoigne celui qui est pasteur à l’Eglise évangélique FREE de Châble-Croix à Aigle, au pied des Alpes. Depuis quelques mois, le quadragénaire s’est lancé dans le stand-up, un genre comique où l’humoriste est seul, sans décor et sans accessoire devant son public. Son spectacle Stand-up engagé évoque l’hôpital, le couple ou les «ouvertures faciles» pas si faciles.

Quand il avait entre six et huit ans, Gilles Geiser disait à ses parents qu’il voulait devenir soit clown, soit pasteur. Trente-cinq ans plus tard, il n’a toujours pas choisi. «Ce que j’avais au fond du cœur est resté» témoigne celui qui est pasteur à l’Eglise évangélique FREE de Châble-Croix à Aigle, au pied des Alpes. Depuis quelques mois, le quadragénaire s’est lancé dans le stand-up, un genre comique où l’humoriste est seul, sans décor et sans accessoire devant son public. Son spectacle Stand-up engagé évoque l’hôpital, le couple ou les «ouvertures faciles» pas si faciles.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité