Skip to content

Les «neo-protestants» seuls à avoir le vent en poupe

© iStockphoto
Les Eglises évangéliques dynamisent le protestantisme suisse et français. Chiffres et analyse.
Holger Wetjen

En 2019, les «sans religion» sont majoritaires en France avec 58%. Ils représentent le second groupe confessionnel en Suisse avec 26%, devant les protestants réformés, une des deux confessions nationales. Pourtant, à rebours des grandes tendances, les Eglises évangéliques, nettement minoritaires en France comme en Suisse, poursuivent leur croissance, par la conversion.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité