Skip to content

Israël est trop divisé pour être gouverné

© Wikipedia
Les résultats des élections générales, tombés le 25 septembre, placent le pays dans une impasse politique. Aucun des deux candidats ne semble en mesure de rallier une majorité suffisante. Réactions et enjeux. Photo: Le parlement israëlien, la Knesset.
Nathania Clark

L’enjeu des élections du 17 septembre dernier en Israël était de donner un mandat clair à l’un des deux grands partis en lice: le Likoud de Benjamin Netanyahou, au pouvoir depuis plus de treize ans ou le nouveau parti laïque centriste «Bleu-Blanc» mené par l’ancien chef de l’armée Benny Gantz. La victoire de ce dernier est trop courte pour lui permettre de former un gouvernement. Quant aux petits partis susceptibles de faire pencher la balance, ceux-ci vendent chèrement leur soutien.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité