Skip to content

Et si les chrétiens étaient les mieux équipés pour assurer la durabilité?

© iStockphoto
«Durabilité», ce néologisme s’est imposé au monde de l’entreprise, avec ses dimensions écologique et sociale. Un panel d’entrepreneurs croyants témoignent que pour eux, ces concepts viennent naturellement.
David Métreau

La durabilité est un mot qui revient de plus en plus fréquemment dans la presse économique et dans la bouche d’entrepreneurs de premier plan.
S’il évoque le développement durable, un terme popularisé dans les années 1990, la notion de durabilité est plus large et plus ancienne que son application actuelle à la préservation de l’environnement. Elle a été théorisée par Hans Carl von Carlowitz, un protestant allemand du 18e siècle et inspirée par sa foi. Ce dernier avait notamment mis en œuvre des moyens pour assurer la pérennité de la culture du bois en assurant une utilisation «continue, cohérente et durable» de la ressource. Synonyme de pérennité, cette valeur s’applique également dans les entreprises aux relations avec les employés, clients et fournisseurs. Pourquoi les entrepreneurs chrétiens d’aujourd’hui devraient-ils davantage s’y intéresser?

Dossier: Entreprises
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité