Skip to content

Il y avait seulement 1% de chance

© DR
Emma Demaude (en haut à droite)voulait prolonger un séjour au Japon et s’y former à l’école biblique. Les finances se présentaient toutefois comme une montagne insurmontable. Sauf que Dieu était dans le coup.
David Métreau

Depuis l’âge de cinq ans, Emma Demaude, étudiante belge de vingt-et-un ans ressent une envie de servir Dieu dans les pays asiatiques. Depuis ses dix ans, elle sait dans son cœur que ce sera au Japon. Un «appel» qui l’a conduite à s’y rendre l’année dernière pour suivre des études bibliques à Nagoya.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité