Skip to content

Les «thérapies de conversion» en sursis

© iStockphoto
Plusieurs organismes chrétiens et Eglises proposant un suivi aux personnes en cheminement sur leur identité sexuelle craignent pour leur liberté.
Sandrine Roulet

Une année après que le Parlement européen s’est prononcé contre les «thérapies de conversion», les pays leur emboîtent le pas. La France comme l’Allemagne envisagent une interdiction. Dans l’Hexagone, la députée Laurence Vanceunebrock-Mialon planche sur un projet de loi; début juillet, cette dernière se réjouissait de l’ouverture de «la mission d’information sur les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle d’une personne». En Allemagne, le dossier devrait être débattu au Bundestag avant la fin de l’année. En Suisse, deux parlementaires ont déposé une motion pour interdire ces fameuses thérapies chez les mineurs.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité