Skip to content

Il cuisine pour honorer Dieu et ses invités

© DR
La passion pour la cuisine et celle pour l’annonce de l’Evangile se rencontrent quand Basile Dabbo et une équipe cuisinent après le culte. Portrait.
David Métreau

Un dimanche par mois depuis sept ans, Basile Dabbo (à gauche sur la photo) et une équipe de l’Eglise évangélique M à Valence préparent et servent gratuitement un repas à près de 200 convives. «C’est pour nous une manière d’honorer ceux qui viennent, de leur montrer qu’ils ont de la valeur», explique le trentenaire, un des cuisiniers de l’équipe. Grandes marmites, tenues de chefs avec le nom de l’Eglise et le prénom floqué sur la blouse: on pourrait se croire au restaurant. Un week-end par mois, l’Eglise adapte son programme et le culte pour «inviter des amis à connaître l’Evangile». En plus d’une soirée louange, d’un culte au vocabulaire «adapté», le repas du dimanche midi vient rendre le week-end «convivial». La nourriture physique complète la nourriture spirituelle.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité