Skip to content

Ils sont passés à l’action

© iStockphoto
Faire le pas de partir en école biblique demande de la volonté et une motivation renouvelée. Témoignages. Dossier: Formations bibliques
Michael Bassin

Joël, 24 ans, Institut biblique de Nogent-sur-Marne, France
Plus jeune, Joël voulait devenir boulanger. «Sauf qu’après mon apprentissage, j’ai découvert que je faisais de l’allergie à la farine… le comble! Il ne me restait plus qu’à changer de voie. J’avais à cœur de servir Dieu et je me suis dit que j’allais me former pour ça.» C’est ainsi qu’il a commencé ses trois années à l’Institut biblique de Nogent-sur-Marne (IBN).
«La première chose qui m’a frappé dans ces études, c’est qu’il y en a pour tous les goûts: des cours sur les textes de la Bible, de l’histoire, du grec et de l’hébreu, etc.», explique-t-il. «Mais ce qui m’a sûrement le plus marqué, c’est que d’autres peuvent profiter de ce que j’apprends ici. J’ai commencé à prêcher, je coanime un groupe de jeunes et je discute avec mes amis de sujets précis de la Bible. Ce que j’apprends sert à d’autres et ça, c’est génial!»

Dossier: Formation biblique
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité