Skip to content

Fins stratèges et passionnés de Jésus

© DR
Quand les décideurs chrétiens se rencontrent, il est question d’ambition, d’intégrité et de courage. Pour un engagement sensé. Photo: Le deuxième Forum romand a rassemblé plus de 200 décideurs chrétiens à Lausanne.
Christian Willi

Les rencontres pour décideurs se suivent et ne se ressemblent pas. C’est Crêt-Bérard qui a ouvert les feux le 21 février, avec ses Rencontres Horizon. Une quarantaine de décideurs de l’industrie et de l’Etat, mais aussi des solo-entepreneurs sont venus chercher de l’inspiration au contact de plusieurs orateurs de renom. Chacun dans son style a montré en quoi le sens leur importe dans leur engagement professionnel.
Jean-Pascal Bobst s’est montré le plus engagé de tous. Il a détaillé la charte des quatre valeurs et huit comportements qui a été mise en place à l’occasion des 125 ans du groupe familial coté en bourse et actif dans le monde entier. «Une année de réflexion, de discussions passionnées ont été nécessaires pour y parvenir. En tant que chrétien, je ne peux pas parler de Jésus tout le temps. C’est pourtant ce qui me passionne.» Confiance, respect, passion et performance sont donc les valeurs communes de Bobst, «qui nous permettent d’avoir de meilleures âmes, face à nos concurrents», explique son dirigeant. Frédéric Hohl, directeur de la Fête des Vignerons s’est employé à faire vivre l’effervescence de l’événement phare de la Confrérie des Vignerons. De son côté, la très charismatique Sofia de Meyer, directrice d’Opaline, a témoigné de son aspiration à réconcilier l’humanité avec la nature.
Mais comme l’a expliqué Alain Monnard, pasteur résident de Crêt-Bérard, ainsi que les modérateurs, les Rencontres Horizon entendent surtout faire fructifier la réflexion et les échanges sur la quête de sens.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité