Skip to content

Un fragile vent de liberté souffle sur l’Algérie

© iStockphoto
En Algérie, les chrétiens espèrent une ère nouvelle. Quels sont les enjeux, dans un pays où la foi chrétienne n’est pas acceptée?
David Métreau

Commencé le 16 février en réponse à la candidature du président Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat, le mouvement protestataire en Algérie ne s’est pas arrêté à la démission de ce dernier le 2 avril. Pour les manifestants, c’est tout le «système» qui doit quitter le pouvoir.
Cette libération concernera-t-elle aussi les chrétiens, de plus en plus nombreux dans le pays? L’avenir nous le dira. En attendant, voici venu le temps du bilan de vingt ans de présidence Bouteflika et de ses conséquences sur l’Eglise en Algérie.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité